Actualités

Digestat de méthanisation : une source de bénéfices environnementaux et agricoles

Digestat de méthanisation : une source de bénéfices environnementaux et agricoles

Digestat de méthanisation : une source de bénéfices environnementaux et agricoles

La méthanisation offre de véritables opportunités économiques et environnementales pour le monde agricole et constitue un véritable vecteur de la transition énergétique.

Ce procédé permet de produire de la chaleur, de l’électricité, du bioGNV, grâce notamment à la fermentation des déchets (déjections d’animaux, sous-produits et résidus de cultures…). La méthanisation joue un rôle important dans la décarbonation des énergies en proposant une alternative aux ressources fossiles.

En contribuant activement à la valorisation des déchets, elle permet de produire de la matière organique digérée appelée digestat de méthanisation.

Qu’est-ce que le digestat de méthanisation ?

Le digestat de méthanisation est un excellent fertilisant naturel pour les cultures qui permet d’améliorer la qualité des sols et de réduire le nombre d’intrants chimiques. Il contribue à la réduction d’émissions de gaz à effet de serre, car il ne dégage pas d’oxyde nitreux comme le font les engrais synthétiques.

Les agriculteurs sont toujours à la recherche de méthodes de production plus efficaces et nécessitant moins de ressources. L’utilisation du digestat de méthanisation a des effets positifs sur la croissance et la santé des plantes, et enrichit le sol en matières organiques.

Quels intrants pour la composition de votre digestat ?

La formation du digestat résulte du traitement biologique des déchets organiques, généralement dans des conditions mésophiles (~40°C) et dans un environnement sans oxygène, avec un temps de séjour compris entre 40 et 60 jours. Une fois le processus de digestion terminé, le digestat est stocké dans une fosse.

Le digestat produit lors du procédé de méthanisation peut être séparé sous format d’un digestat solide et d’un digestat liquide. Il résulte de la digestion de différents types de matières premières :

  • biodéchets
  • effluents d’élevage (fumier, lisier)
  • sous-produits des industries agroalimentaires
  • CIVE (Cultures Intermédiaires à Vocation Energétique)
  • résidus de culture
Schéma digestat de méthanisation
Schéma : Ademe

Le digestat liquide peut être utilisé comme fertilisant. Il permet notamment de nourrir directement les végétaux en améliorant les propriétés physiques, chimiques ou biologiques des sols.

Le digestat solide peut être utilisé comme amendement pour le sol. Il permet de structurer et nourrir le sol et apporte aux plantes des éléments directement utiles à leur nutrition.

Quelle est l’utilité du digestat ?

Le digestat de méthanisation permet de fertiliser les cultures et de nourrir les bactéries au sol de manière naturelle et efficace. Il contribue à réduire la dépendance à l’égard des engrais synthétiques en produisant un engrais naturel plus respectueux de l’environnement.

Grâce à ses propriétés agronomiques, le digestat peut améliorer la qualité des sols notamment via sa teneur en potasse, en phosphore et en azote ammoniacal plus élevés qu’un fumier ou un lisier. De plus, il participe à augmenter l’activité biologique des sols.

Quels sont les trois éléments majeurs à quantifier pour permettre l’exploitation d’un digestat comme amendement agricole ?

Les principales sources de digestat sont les déchets des industries alimentaires, déchets de collectivités, et les matières agricoles (déjections animales, résidus de cultures etc.).

Pour utiliser le digestat comme amendement agricole, il est important de quantifier 3 éléments :

  • l’azote
  • le phosphore
  • le potassium

Comment la méthanisation et le digestat peuvent-ils bénéficier à votre exploitation agricole ?

Fonctionnement d’une unité de méthanisation en « infiniment mélangé »

La méthanisation présente des atouts indéniables pour les exploitants agricoles, notamment la production de biogaz et d’engrais naturels.

Grâce au procédé de méthanisation vous pouvez produire du méthane à partir de déchets et l’utiliser comme source de chaleur ou d’électricité pour votre exploitation ou choisir de réinjecter le biométhane dans le réseau de gaz naturel. Cela réduit votre dépendance à l’égard des sources d’énergies traditionnelles non-renouvelables comme le pétrole et le charbon, qui sont néfastes pour l’environnement.

La méthanisation présente de nombreux avantages :

  • Source de revenus supplémentaires : si une exploitation dispose d’une installation de méthanisation sur son site, elle revend le biométhane ou l’électricité produite.

  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre : d’après l’analyse du cycle de vie du biométhane produit par méthanisation, le biométhane contenu est environ 10 fois inférieur à celui du gaz naturel.

  • Réduction des coûts de gestion des déchets : il est important de savoir que la valorisation de vos déchets par le processus de méthanisation est deux fois moins coûteuse que l’enfouissement ou l’incinération de vos déchets.

Quel danger représente le digestat de méthanisation ?

Deux études menées sur le cycle de vie du processus de méthanisation et la surveillance de l’impact environnemental des digestats produits en sortie pour fertiliser les sols ont été présentées lors des Journées Recherche et Innovation 2022 du club biogaz de l’ATEE (association technique énergie environnement).

« Dans seulement un cas sur six, les digestats de méthanisation s’avèrent moins bénéfiques qu’un fertilisant organique classique » précise Battle Karimi directrice scientifique du bureau d’études Novasol Experts. Il est à noter que ces études ont été menées sur un panel provenant en majorité d’Allemagne, d’Italie ou de Chine et seulement un quart d’entre elles ont été menées dans des conditions réelles.

Joshua Cooke, chercheur à l’Institut Agro Rennes-Angers, a analysé pendant six mois quinze types de digestats et deux matières organiques exogènes (du fumier bovin et de la paille de maïs) et a constaté qu’il n’y avait aucun « effet négatif significatif » concernant l’impact des digestats sur la stabilité structurelle des sols.

Conclusion

À l’heure où les prix du gaz et de l’électricité connaissent des hausses fulgurantes, il devient crucial de recourir aux énergies renouvelables et notamment au biométhane. La CRE indique dans son communiqué de presse que la production de biométhane est une priorité pour réduire la dépendance aux énergies fossiles.

En France, on recense, au terme de l’année 2021, 365 sites d’injection de biométhane pour une capacité totale de production de 6,4 TWh par an. Dans la même année, la production nationale de biométhane était de 4,4 TWh, soit une augmentation de 97 % par rapport à l’année précédente.

La méthanisation représente une solution vertueuse et rentable qui peut être utilisée de manière bénéfique à l’échelle d’une exploitation agricole. La valorisation des déchets et résidus agricoles constitue un processus respectueux de l’environnement qui impacte positivement les caractéristiques physiques et biologiques des sols et contribue à la réduction des gaz à effet de serre.

Partager cet article

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart