Actualités

Focus sur la valorisation d’une pale d’éolienne
Focus sur la valorisation d’une pale d’éolienne
Focus sur la valorisation d’une pale d’éolienne

Focus sur la valorisation d’une pale d’éolienne

Les éoliennes utilisent le vent pour produire de l’électricité. Le vent fait tourner les pales d’éoliennes autour d’un rotor, qui fait tourner un générateur, ce qui crée de l’électricité.

Les pales jouent un rôle fondamental dans le fonctionnement des éoliennes. Leurs propriétés aérodynamiques déterminent la capacité d’une pale d’éolienne à extraire l’énergie du vent. Ainsi, plus cette propriété est élevée, plus son efficacité à produire de l’énergie et donc de l’électricité sera importante.

L’énergie éolienne ne dégage pas de carbone et environ 85 % des composants des turbines, comprenant l’acier, le fil de cuivre, l’électronique ainsi que les engrenages, sont recyclables ou réutilisables. Cependant, les pales d’éoliennes, composées principalement en fibre de verre, restent difficilement recyclables.

Quelles solutions sont envisagées pour répondre à cette problématique ? C’est ce à quoi nous allons tenter de répondre dans cet article.

État des lieux sur le recyclage d’une pâle d’éolienne

Les pales d’éoliennes varient en taille. On note cependant qu’une éolienne terrestre classique possède en moyenne des pales de 52 mètres. La plus grande éolienne possède des pales de 107 mètres, soit environ la longueur d’un terrain de football.

Parc éolien d’Arkolia Énergies situé sur la commune de Vellerot-lès-Belvoir

Cette caractéristique pose un problème de taille. Les camions ne peuvent transporter qu’une pale à la fois, rendant les coûts de transport prohibitifs pour les longs trajets. En outre, les émissions de gaz à effet de serre produites pendant le transport sont négligeables par rapport à la durée de vie moyenne d’une éolienne, qui est de 20 ans. Pour que le transport soit possible, la fibre de verre doit être sciée à l’aide d’une scie industrielle. Cela afin d’obtenir trois pièces suffisamment petites pour être fixées à un semi-remorque.

L’Union européenne réglemente les matériaux pouvant aller dans les décharges. Cette réglementation a pour résultat la combustion de certaines pales d’éolienne dans des usines dédiées.

Néanmoins, des solutions se développent à l’image de Global Fiberglass Solutions, qui promet de traiter 99,9% des composants d’une pale d’éolienne. L’entreprise a mis au point une méthode permettant de décomposer les pales en les pressant. Cela permet de fabriquer des granulés de fibres et des panneaux destinés au revêtement de sols et murs.

Plus récemment, Vattenfall, un fournisseur de gaz et d’électricité suédois, s’est fixé comme objectif de réutiliser, recycler ou récupérer 100% des pales d’éoliennes usagées d’ici à 2030. L’entreprise suédoise s’est aussi engagée à ne plus envoyer des pales d’éoliennes en décharge.

Une seconde vie pour les pales d’éolienne

Le gouvernement danois a pris cette question au sérieux et a initié un plan architectural visant à intégrer les anciennes éoliennes dans le paysage urbain. Cette initiative répond au problème d’accumulation dans les décharges. 

La ville portuaire danoise d’Aalborg a trouvé une utilisation innovante pour les pales d’éoliennes arrivées en fin de vie en les transformant en abris à vélos. Les matériaux, qui rendent les lames difficiles à recycler, assurent la longévité et la solidité de ces abris pour vélos.

recyclage pale eolienne
Image : Siemens Gamesa

En Irlande, lUniversity College Cork a élaboré un plan pour utiliser certaines pales éoliennes dans le but de construire un pont sur une voie verte. Ce pont, qui doit ouvrir ses portes en 2023, enjambera la voie verte Middleton-Younghal, une piste cyclable et pédestre.

Les constructeurs de parc éoliens norvégiens Akers Offshore Wind et l’Université de Strathclyde ont mis au point un moyen novateur pour extraire la fibre de verre des pales d’éoliennes. Cette méthode permettrait (selon eux) de répondre à 50 % de la demande mondiale de fibre de verre, si elle était mise en œuvre dans le monde entier.

Dans la ville de Rotterdam, les autorités néerlandaises réutilisent les pales des éoliennes d’une manière surprenante. Un cabinet d’architectes a réalisé une aire de jeux en réutilisant des morceaux de pales pour former des tunnels, des tours, des toboggans et d’autres éléments de l’aire de jeux.

Image: Denis Guzzo

Une (ré)information nécessaire

L’éolien a toujours fait l’objet de nombreuses controverses et la virulence du débat nécessite, ici, de clarifier certains points de discordances. Ainsi, en s’appuyant sur des ressources documentées, nous avons tenté de répondre aux injonctions faites à l’encontre de l’énergie éolienne.

Aujourd’hui plus de 90% d’une éolienne est recyclable, et 90% des éoliennes ne contiennent aucune terre rare.

Démantèlement d’un parc éolien

En France, plusieurs lois du Code de l’environnement régissent les modalités de démantèlement et de recyclage des installations éoliennes. Ces démarches sont à la charge de l’exploitant, qui est dans l’obligation de :

  • démanteler les installations de production d’électricité, les postes de livraison et les câbles dans un rayon de dix mètres autour des éoliennes et des postes de livraison.
  • excaver1 la totalité des fondations et leur remplacement par des terres aux caractéristiques similaires à celles des terres existantes à proximité de l’installation.
  • décaisser2 les aires de grutage et les chemins d’accès par des terres aux caractéristiques similaires à celles des terres existantes à proximité de l’installation.
  • valoriser ou éliminer les déchets de démolition ou de démantèlement dans les filières autorisées à cet effet (au minimum 90 % de la masse totale des éoliennes devront être démantelées, et devront être réutilisées ou recyclées au 1er juillet 2022).

Si l’exploitant n’est plus en mesure de remettre le site en état, une garantie financière assure cette fonction. Cette garantie couvre l’exploitant à hauteur de 50 000€ par éolienne de 2 MW et 10 000€ par MW supplémentaire.

De plus, au cours du démantèlement, chaque sous-traitant se doit de respecter certaines dispositions. Le Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (PPSPS) stipule que chaque prestataire doit communiquer les mesures qu’il prendra en cas de pollution accidentelle.

Pour résumer, la remise en état du parc éolien consiste à rétablir l’environnement dans l’état où il se trouvait avant la réalisation du projet.

La pale d’éolienne du point de vue environnemental, santé et réchauffement climatique

Le parc éolien français équivaut à 12 réacteurs nucléaires et ne requiert aucune importation de ressources fissiles3 ou fossiles. De plus, les éoliennes n’émettent pas de gaz à effet de serre et ne produisent aucun déchet nuisible pour l’environnement. Elles contribuent, de ce fait, à une meilleure qualité de l’air.

Rappelons que la loi exige aux parcs éoliens de ne pas dépasser le niveau de bruit ambiant de +3 dB la nuit et +5 dB le jour.

Concernant la consommation de béton, il est vrai qu’une éolienne nécessite environ 600 tonnes de béton pour construire ses fondations. Cependant, la consommation annuelle de béton pour le secteur éolien ne représente que 0,7 % de la production nationale. En effet, la PPE de janvier 2020 prévoit l’installation de 1 800 MW d’énergie éolienne au cours des dix prochaines années. Il faut aussi ajouter, que le béton utilisé est recyclable et valorisable.

Par ailleurs, l’énergie éolienne n’a aucun impact sur le réchauffement climatique et joue un rôle important dans la transition énergétique.

L’énergie éolienne en bonne santé

Illustration: Observatoire de l’éolien 2021

L’édition 2021 de l’observatoire éolien, publiée par France Énergie Éolienne en collaboration avec Capgemini Invent, démontre une évolution positive du marché éolien français. En effet, l’éolien est leader de l’emploi dans le domaine des énergies renouvelables avec 22 600 emplois en France. Un développement qui se justifie notamment par l’éolien offshore, qui comptabilise 5 200 emplois en 2020.

Avec une production d’électricité nationale de 8%, l’éolien est la troisième source d’approvisionnement derrière le nucléaire et l’hydroélectricité. Au milieu de l’année 2021, le parc national français représentait près de 18 GW.

L’énergie éolienne joue un rôle important dans la décarbonation du bouquet énergétique. En 2020, la filière a généré plus de 220 millions d’euros de recettes fiscales. Ces recettes sont majoritairement versées à des petites municipalités.

Ajoutons que le secteur de l’éolien contribue à la réindustrialisation de la France. Cela en offrant une occasion unique de développer de nouvelles activités industrielles sur le territoire national. En 2019, c’est 5,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires qui ont été réalisés uniquement pour l’éolien terrestre.

L’éolien participe, aussi, via le financement participatif, à l’investissement citoyen. Ainsi, en 2020, c’est pas moins de 102,4 millions d’euros qui ont été collectés en crowdfunding (financement participatif). Les municipalités profitent, elles aussi, des retombées liées à l’installation de parc éolien près de leurs communes. Cela se traduit notamment par l’amélioration des services publics comme la réfection des routes, la mise en place de la fibre optique, la rénovation de l’éclairage public etc…

Une enquête réalisée par l’ADEME, en collaboration avec Harris Interactive montre que:

  • 73% des Français ont une bonne image de l’énergie éolienne,
  • 71% des Français sont favorables au développement de l’énergie éolienne,
  • 85% des Français considèrent que le développement des énergies renouvelables en France est nécessaire.

Les enjeux de la transition énergétique nécessitent une cohésion nationale autour des objectifs fixés par la Commission européenne. Pour cela, il faudra compter sur les énergies renouvelables qui représentent la clé de voûte de la décarbonation en France. Cela implique que les parties prenantes se réunissent et se concertent afin d’atteindre de manière collaborative la neutralité carbone.

Lexique
Excaver : Creuser dans le sol
Décaisser : Enlever la couche de terre supérieure d’un terrain dans le but de le mettre à niveau.
Ressource fissile: Désigne l’énergie produite par des ressources primaires épuisables comme l’uranium et le plutonium.

Sources: ADEME, France Énergie Éolienne, Ministère de la Transition Écologique

Vous souhaitez développer l’éolien sur votre territoire ? N’hésitez pas à consulter notre page dédiée.

Share this post

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart