Actualités

CIVE et méthanisation : transformer vos déchets en énergie verte

CIVE et méthanisation : transformer vos déchets en énergie verte

L’agriculture est au cœur de notre société, nourrissant les populations et façonnant nos paysages. Mais aujourd’hui, elle doit faire face à de nombreux défis : changement climatique, épuisement des ressources, pression démographique etc. Face à ces enjeux, les coopératives agricoles et les regroupements d’agriculteurs cherchent sans cesse des solutions innovantes pour optimiser leurs pratiques et réduire leur empreinte environnementale.

La méthanisation est un processus naturel de décomposition de matières organiques qui permet de produire du biogaz.

Dans cet article, nous allons voir comment la CIVE peut être utilisée dans l’agriculture pour produire de l’énergie et répondre aux besoins des coopératives agricoles et des regroupements d’agriculteurs.

La CIVE : une culture intermédiaire pour la méthanisation

La CIVE (Culture Intermédiaire à Vocation Énergétique) représente plusieurs espèces de plantes qui peuvent être utilisée comme culture intermédiaire dans l’agriculture c’est-à-dire qu’elle est cultivée entre deux cultures principales pour améliorer la qualité du sol et prévenir l’érosion. Cette plante à croissance rapide peut être récoltée en quelques mois seulement.

CIVE
Culture Intermédiaire à Vocation Énergétique – Crédit : Le Sillon

Elle est particulièrement adaptée à la méthanisation en raison de sa forte teneur en matières organiques. En effet, la cive contient des sucres, des protéines et des fibres qui peuvent être décomposées par des micro-organismes anaérobies pour produire du biogaz, un mélange de méthane et de dioxyde de carbone.

La révolution verte : quand l’agriculture devient source d’énergie

Au-delà des avantages agronomiques qu’elle apporte, cette plante utilisée en méthanisation offre une opportunité unique de diversifier les revenus agricoles tout en participant à la transition énergétique. En effet, grâce à la méthanisation, les agriculteurs peuvent désormais produire de l’énergie renouvelable directement sur leur exploitation, réduisant ainsi leur dépendance aux énergies fossiles et diminuant leurs émissions de gaz à effet de serre.

En valorisant les déchets organiques, la méthanisation permet également de réduire les coûts d’élimination de ces déchets, tout en produisant un engrais naturel riche en nutriments pour les cultures.

Les différents bénéfices de la méthanisation agricole – Crédit : Chambres Agriculture

Cette révolution verte a déjà séduit de nombreuses exploitations en France et à travers le monde, qui ont intégré la CIVE dans leur rotation de cultures et en tant qu’intrant complémentaire pour leur unité de méthanisation. Et les résultats sont là : des exploitations plus résilientes permettant de sécuriser leur approvisionnement en gisement, une meilleure gestion des ressources et un impact environnemental réduit. 

L’intérêt de la cive utilisée en méthanisation pour les coopératives agricoles

La CIVE présente plusieurs avantages pour les coopératives agricoles et les regroupements d’agriculteurs :

  • Elle permet de diversifier les sources de revenus en produisant de l’énergie à partir de cultures intermédiaires.
  • Elle contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre en valorisant les matières organiques.
  • Elle permet de réduire les coûts d’élimination des déchets agricoles en les transformant en énergie.
  • Elle améliore la qualité du sol et la fertilité en favorisant la décomposition des matières organiques et la production de digestat, un engrais naturel riche en nutriments.

Questions fréquemment posés (FAQ)

Quelle culture pour la méthanisation ?

La cive est une excellente culture pour la méthanisation en raison de sa forte teneur en matières organiques. Les variétés de cultures intermédiaires à vocation énergétique peuvent sont nombreuses et dépendent de la période à laquelle elles sont semées.

Pourquoi non à la méthanisation ?

Certaines personnes s’opposent à la méthanisation en raison de craintes liées à l’environnement, à la santé ou à l’impact sur les ressources en eau et en sol. Cependant, la méthanisation, lorsqu’elle est réalisée dans le respect de la réglementation et de manière responsable, est une solution sûre et vertueuse pour valoriser les déchets organiques et produire de l’énergie.

Quelles sont les matières qu’on peut méthaniser ?

On peut méthaniser une grande variété de matières organiques, comme les déchets agricoles (paille, fumier, résidus de récolte), les déchets alimentaires, les boues d’épuration ou encore les cultures intermédiaires à vocation énergétique (CIVE).

Est-ce que la méthanisation est écologique ?

La méthanisation est une méthode qui permet de valoriser les déchets organiques. Elle offre deux avantages majeurs : la production d’énergie renouvelable et la création d’un fertilisant naturel appelé digestat.

Quelle est la différence entre le compostage et la méthanisation ?

Le compostage est un processus de décomposition aérobie (en présence d’oxygène) des matières organiques qui produit du compost, un amendement organique pour le sol. La méthanisation, quant à elle, est un processus de décomposition anaérobie (sans oxygène) des matières organiques qui produit du biogaz, une source d’énergie renouvelable, et du digestat, un engrais naturel.

Où va le gaz des méthaniseurs ?

Le gaz produit par les méthaniseurs, appelé biogaz, peut être utilisé de différentes manières :

  • Il peut être injecté dans le réseau de gaz naturel après épuration pour alimenter les foyers en énergie.
  • Il peut être utilisé sur place pour produire de l’électricité et de la chaleur via une unité de cogénération.
  • Il peut également être transformé en carburant pour les véhicules (bioGNV).

Comment alimenter un méthaniseur ?

Pour alimenter un méthaniseur, il suffit d’introduire les matières organiques (déchets agricoles, déchets alimentaires, cultures intermédiaires à vocation énergétique) dans la cuve de méthanisation. Les micro-organismes anaérobies présents dans le digesteur décomposeront les matières organiques pour produire du biogaz et du digestat.

Pour conclure

La CIVE offre de belles opportunités pour les coopératives agricoles et les regroupements d’agriculteurs qui souhaitent diversifier leurs sources de revenus et contribuer à la transition énergétique. En exploitant les avantages de cette culture intermédiaire et en l’intégrant dans le mix d’intrants de leur unité de méthanisation, les agriculteurs peuvent produire de l’énergie renouvelable et améliorer la qualité de leurs sols tout en participant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Partager cet article

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart